Je me ressaisis et m’apprête à aller en France pour défendre ma nouveauté*: Les aventures, qui, si je ne m’abuse, vient d’apparaître sur les rayons de votre libraire préféré (en Europe francophone).

À Paris, je dédicacerai :

À Angoulême :

  • Je participerai aux Concerts de dessin du jeudi au dimanche.
  • Je dédicacerai au stand des Impressions nouvelles, dans la bulle du Nouveau Monde (place de New York), sur le stand collection Belgique-Wallonie-Bruxelles, à l’emplacement N5 : vendredi et samedi dès 13h30, et dimanche de 11h à 12h30.

Il me fera grand plaisir de vous voir là-bas.

Jimmy

P.S. : Il ne me reste plus de Vocabulaire. Il en reste cependant peut-être encore dans la boutique colosse, mais grouillez-vous. Dommage qu’il se soit envolé si vite, c’est un bon petit livre, mais pour l’instant, réimprimer serait une grande imbécilité financière.

*: C’est une nouveauté pour l’Europe seulement, c’est Non-aventures, mon «intégrale autobiographique bonifiée et augmentée», avec une nouvelle maquette et un autre titre.




 




Mes condoléances aux proches des victimes, héros personnels ou pas.

Dessinatrices, dessinateurs, je vous aime.




Récemment, mon ami Jacques Samson a publié sur un «réseau social» cette citation de Borges :

« La musique, les états de félicité, la mythologie, les visages travaillés par le temps, certains crépuscules et certains lieux veulent nous dire quelque chose, ou nous l’ont dit, et nous n’aurions pas dû le laisser perdre, ou sont sur le point de le dire ; cette imminence d’une révélation, qui ne se produit pas, est peut-être le fait esthétique. »

(Jorge Luis Borges, Enquêtes)

Ça m’a frappé et j’y ai réfléchi en continu depuis. J’ai toujours mal réagi à la vulgarité de l’explicite, comme si ça empêchait la beauté d’exister. Dans ma banque d’épigraphes possibles, il y a «Maybe words never spoken, aren’t they the ones worth hearing?», de Paddy McAloon, une phrase qui fait partie de mon ADN depuis longtemps. Je l’utiliserai, un jour.

Et je me rends compte que, de «Everything Unsaid» (Screaming Maldini) à «Say Nothing» (Pianos Become the Teeth), le «presque dit» est un thème très présent dans ma sélection pop étranger 2014 (ou alors, je le semi-cherche).

 

 

Rapport annuel de ma quête du pop idéal — 2014
> domaine étranger

 

 

1. Screaming Maldini, Everything Unsaid

«Silence, and we’re sat silent.
We’re our own island.
Don’t need words — we converse in movement.
We do this with the hills our witness.
It’s our strength and weakness —
It always was »

Islands

2. Wild beasts, Present Tense

«You remind me of the person I wanted to be
Before I forgot»

Nature Boy*

3. The Twilight Sad, Nobody Wants To Be Here And Nobody Wants To Leave

«So we dance to save them all
We ask to save them all
We try to save them all
You didn’t have to kill them all»

It Never Was the Same

4. +/-, Jumping the Tracks

«Just a glance from me passing the hall
We never break through the silence at all»

Toe the line

5. Grayson Gilmour, Infinite Life!

«All I want is silence and youth»

Silence & Youth

 

6. Nicholas Krgovich, On Sunset

«Waiting again in the lobby of the hotel,
You will breeze through the door and the room will burst into song»

Along the PCH on Oscar Night

7. Comet Gain, Paperback Ghosts

«We are holding on to life
Because heaven is a lie»

Behind the House She Lived In*

8. Hospitality, Trouble

«You walked me home
After the party
And the next day
Folded my laundry»

Rockets and Jets*

9. Cloud Nothings, Here and Nowhere Else

«I’m not telling you all I’m going through
I feel fine»

Quieter Today*

10. Pianos Become the Teeth, Keep You

«A lack of noise isn’t a lack of life
And that’s the way I think it’s always been
Because, “I say it all, when I say nothing at all”
So let’s say nothing some more»

Say Nothing

 

11. You Walk Through Walls, You Walk Through Walls

«I’ll wrap myself in dreams until the end»

Wrap Myself in Dreams

12. The New Pornographers, Brill Bruisers

«We are champions of red wine, poured all over
It’s what we’re known for, find arms crossed lines
Crossed for old times, like starting over»

Champions of Red Wine

13. Music Go Music, Impressions

«Oh, to feel
Your hand, your touch,
Would it be heavenly,
Or would it be too much?»

Nite After Nite*

14. The Zebras, Siesta

«Don’t speak your mind
You understand that I’m nothing like you
And what you want to say, it can probably wait
And it brings us down»

Chase*

15. Nick Mulvey, First Mind

«So Whether music or madness
Live by one of the two
By one of the two»

Fever to the Form

16. Ryan Adams, Ryan Adams

«I see my brother, he’s waiting in line for his turn
I’m not as humble, I know everything here is gonna burn»

Kim*

17. Douglas Dare, Whelm

«Then we would stand in crooked lines
Hands behind our blackened spines
And dare not speak till we were told
In silence we would fold»

Whitewash

18. Jesse Marchant, Jesse Marchant

«Now the weight
Of all that’s fallen down
Is mine alone»

Adrift*

19. Be Forest, Earthbeat

«the sailors ain’t coming back
and the women cry white petals»

Captured Heart*

20. Breton, War Room Stories

«He took a lion’s share but it had swallowed him whole»

15 minutes*

21. Adelyn Rose, Ordinary Fantasy

«You know that we carry the fire
It will not die
Beautiful, we will go on for miles
Go on for miles»

Riot

22. Jaws, Be Slowly

«Talk to me when I’m not home»

Gold*

23. Ramona Lisa, Arcadia

«Arcadia, Arcadia
Now she holds me tight like I held you»

Arcadia

24. Bombay Bicycle Club, So Long, See You Tomorrow

«There’s a lot of words to call out
Just waiting for the perfect hideout
Down when the walls start shaking
I’m ready for you to find out»

Luna

 

25. Babe, Volery Flighty

Aerialist Barbette

26. Stars in Battledress, In Droplet Form

A Winning Decree

27. FKA Twigs, LP1

«When I’m alone
I don’t need you
I love my touch
Know just what to do»

Two Weeks

 

28. Invalids, Strenghts

«Promise me you’ll never bother
Asking me what I’m thinking when you know
You know there’s nothing to say
You’ll know what it is anyway»

Satellite

 

29. Kiasmos, Kiasmos

Burnt

30. Axes, Glory

Junior

D’ici quelques jours, la sélection québécoise…

* : la pièce sélectionnée ne correspond pas aux paroles citées




Mon nom figure au sommaire de deux revues qui sont en kiosque, en ce moment.

La première : Lettres Québécoises, no. 156

il y a tout un profil sur mon travail, et ma contribution est un texte intitulé «Dessiner sur le point de friction», qui décrit un peu de ma vision du dessin.

La seconde : 24 image, no. 170

Mon texte s’intitule «Le malentendu», et j’y tisse des liens entre critique, perception du médium et croissance du médium. Le dossier «Entre la bande dessinée et le cinéma» vaut le détour.




La fin de l’année apporte aussi la publication des travaux de ceux à qui j’enseigne à faire de la bande dessinée, pour le meilleur et pour le pire.

Vestibulles, la revue de l’atelier du Cégep du Vieux Montréal, en est à son CINQUANTIÈME numéro, et on lance la premier numéro de Barberose, qui publie les travaux des participant(e)s au nouvel atelier du collège Rosemont.

Vestibulles # 50 (!)

couverture: WeAreNoriko (Caroline Lelièvre)

sera lancé le jeudi 18 décembre, au local A8.82 du cégep du Vieux Montréal, de 18 h à 20 h.

 

Barberose #1

couverture: David Samson

sera lancé le lundi 15 décembre, à la bibliothèque du collège Rosemont, de 17 h à 19 h

Vous êtes les bienvenu(e)s, profitez comme moi de l’incomparable spectacle de l’éclosion de nouveaux talents.




Ce soir (jeudi), à 18h (et non 17h, vu que je dois aller chercher mon panier de légumes, à 17h), je serai en dédicaces chez Planète BD, pour souligner la parution de Notre-Dame-des-Lacs, tome final de la série Magasin général.

Exceptionnellement (parce qu’il n’est pas distribué en librairie), j’apporterai des exemplaires de mon nouveau petit livre, Vocabulaire, dont le tirage s’écoule très très vite.

Il était peut-être trop modeste, ce tirage de cent exemplaires. Quand j’étais libraire, j’ai tellement vu des clients b.d. vomir leurs entrailles quand ils voyaient qu’un auteur de b.d. avait publié un recueil de dessins (une sorte d’idéal à mes yeux), que je suis cicatrisé à vie et donc un peu phobique d’en faire à mon tour.

Mais je m’égare : Dédicaces chez Planète BD en compagnie de jean-Louis Tripp, ce soir à 18h (Régis Loisel sera en face, chez Débédé, si c’est pas du bon voisinage, ça, madame…). Je pourrai signer mes autres livres, aussi, s’ils les ont (parce que bon, signer des Magasin général, ça m’amuse, mais ça ne me donne rien du tout… ha ha…).  Et si vous ne pouvez pas vous déplacer mais que vous voulez un livre dédicacé, appelez à la librairie, je suis certain qu’il y aura moyen de s’arranger.

À ce soir,

J

 




Version de Non-aventures pour l’Europe, publiée par Les Impressions Nouvelles

À paraître en janvier 2015. Si tout va bien, juste à temps pour Angoulême.




Je passe la fin de semaine au Rendez-vous de la bande dessinée de Gatineau.

Au programme : Aujourd’hui à 16h30 : Rencontre avec Marc Tessier, Vincent Giard, Richard Suicide et Martin Patenaude-Monette au sujet de la sexualité dans la bande dessinée. Ça et les habituelles dédicaces, impros, dessin en direct (tantôt à 11h, je crois)…




Vocabulaire, mon nouveau petit livre (tiré à 100 ex. seulement), est désormais disponible sur la boutique de ce site.

Il sera aussi bientôt disponible sur le site colosse.




 
 
buy viagra no prescription
cheap uk viagra
buy viagra online cheap
buy discount cialis
cheap pill viagra
viagra for sale
buy real viagra blog
discount viagra cialis
buy viagra
buy cialis now
buy viagra now online
pfizer viagra price
viagra for sale online
buy viagra internet
discount viagra pills
free viagra samples
cheapest cialis
buy viagra 100mg
purchase viagra online
buy viagra new york
buy cheap viagra
discount viagra